Vous trouverez ici un article de psychologie clinique sur « Stress perçu et santé physique des doctorants dans les universités françaises », publié dans la revue Pratiques psychologiques, 24 (2018), p. 1-20. Où il apparaît que la pratique d’une activité sportive (plus de 3h par semaine) et la qualité de l’encadrement de la thèse constituent des facteurs qui limitent le stress perçu au cours du parcours doctoral.